C’eSt EXtra !

Quand :
16 juin 2019 @ 20 h 00 min – 21 h 00 min
2019-06-16T20:00:00+02:00
2019-06-16T21:00:00+02:00
Où :
Théâtre du Contexte Silo
Renens
Coût :
25.-

 

« C’eSt EXtra! »

S’articulant autour de chansons célèbres autant que rares gravitant autour de la chanson emblématique de Léo Ferré, des pantins se bousculent dans les méandres de leurs fantasmes. Il n’y a ici de place à aucune ambiguité, le théâtre devenant le champ de tous les possibles. Finesse et grotesque, émotions directes ou désirs tordus sont au rendez-vous d’un public qui ne redoute pas de déguster un répertoire qui se susurre sous le manteau.

Dans le cadre d’un endroit inspiré de la série « Twin Peaks », les affects les plus simples se révèlent n’être pas si faciles qu’ils paraissent. Les vision et les fantasmes se cachent dans les détails diaboliques de cette enquête improbable d’une quête d’amours perdus, déçu et dont il vaut mieux rire pour ne pas en pleurer… Les indices changent au cours des chansons et l’enquête de l’amour est en constante recherche de preuves impalpables qui nous échappent…

 

Les Z’Emois

Constituée en 2012 Les Z’Emois présentent des Music-hall de Poche de chansons françaises, notamment : Emoi, Aim’moi, et moi, puis Bilboquet, suivis en 2018 par Aperotik, créé au Théâtre Contexte Silo à Renens. Les spectacles des Z’Emois sont fréquemment donnés en partenariat au Théâtre Oxymore à Cully et le Théâtre des Bouffes-du-Rond-Point, alias la Maison-de-Quartier-Sous-Gare à Lausanne.

 

Verochka

Le piano accompagne VEROCHKA depuis ses 7 ans, le chant depuis toujours. Elle compose ses premières chansons durant l’adolescence et commence à les partager sur scène en 2016. Toujours teintées d’une pointe d’humour, ses chansons racontent la vie urbaine, l’indifférence, l’amour déçu ou naissant.

Ses références sont des artistes tels que Barbara, Serge Gainsbourg ou Jacques Brel. Elle est inspirée également par la nouvelle scène française et des chanteuses comme Emily Loizeau et Jeanne Cherhal.

En 2017, Verochka est devenue une grande admiratrice de Barbara suite au choc provoqué par l’exposition Barbara à la Philharmonie de Paris. Plongée dès lors dans son répertoire et ses mémoire, Verochka compose une chanson en son hommage. Elle découvre alors de nouvelles chansons qui lui révèlent la pluralité de la chanteuse. Elle n’était pas que mélancolie et chagrin. Elle s’engageait avec des chansons coup de poing, avait parfois un humour coquin, et surtout une sensibilité à fleur de peau. Outre ses compositions, Verochka partagera donc quelques-unes des pépites de la longue dame brune.

Publié dans