Clair Obscur (L’ombre lumineuse de S. Castellion)

Quand :
11 juin 2017 @ 16 h 30 min – 17 h 30 min
2017-06-11T16:30:00+02:00
2017-06-11T17:30:00+02:00
Où :
Temple de Cossonay
1304 Cossonay
Suisse
Coût :
Participation aux frais
Contact :

CLAIR-OBSCUR
L’ombre lumineuse de Sébastien Castellion

Temple de Cossonay,
dim 11 juin 2017, à 17h
entrée libre, participation aux frais

Concert narratif de Christian Baur autour de Sébastien Castellion (1515-1553)

Il y a 500 ans, la Réforme a éveillé un renouveau anxiogène, ouvrant un nouveau paradigme. La porte s’est ouverte à une vision du monde qui s’est imposée à l’homme où il n’est plus le centre. La Réforme était porteuse de l’utopie d’une liberte jusqu’alors inconnue. S’ensuit le rejet des institutions religieuses, empêtrées dans des scandales d’escrocries et de meurtres sciemment organisés et répétés. Et pourtant, les Réformateurs ont à leur tour muselé des penseurs aux idées trop en avance pour leur époque. C’est le cas de Sébastien Castellion entre autres, dont la pérennité discrète a traversé les siècles, malgré les dénigrements systématiques hypocrites des Calvin, Farel et de Bèze. Mais le temps est relatif. Suite au bûcher de Michel Servet (1553), Castellion a développé l’idée de tolérance (Traité des hérétiques), la lecture critique des Ecritures (De l’art de douter et de croire, d’ignoer et de savoir). Son grand oeuvre est la première traduction de la bible en français courant de son époque (1555). Dès que possible, il contredit la doctrine et la prédestination, les calomnies et l’hypocrisie calviniste (Libelle contre Calvin). Indigné par les massacres des guerres fratricides qui ravagent la France, il écrit au roi sa Lettre à la France désolée ébauche de l’Edit de Nantes.

Ce concert a pour intention de rendre hommage à ce réformateur peut-être maladroit de franchise, marginal par son refus de la violence, soucieux d’intégrité, de sincérité. Il a pourtant infulencé les Remonstrants hollandais, John Locke, Spinoza, Montaigne, Wesley et les initiateurs de la laïcité comme Buisson. Nous espérons qu’il trouve auprès de nos auditeurs la reconnaissance qui lui incombe.

Ensemble Castellion

Soprano______________________________________________ Véronique Thélin

Mezzo_________________________________________ Anne-Letizia Christophi

Alto__________________________________________________ Agnès Villars

Ténor_________________________________________________ Christian Baur

Basse_________________________________________________ Bernard Verrey

Orgue, épinette_____________________________________ Anne-Claude Burnand

Violon__________________________________________________ Emilie Mory

Flûtes à bec_________________________________ Annaïck Bouquin, Marion Jacot

Archiluth_______________________________________________ Françoise Cap

Viole de gambe________________________________________ Emmanuel Carron

Programme musical

Le programme musical du concert est constitué d’un florilège de psaumes du temps de la Réforme (Goudimel, L’Estocart, Sweelinck), et d’auteurs connus et méconnus aux compositions de qualité rare (Encina, Benedetto Marcello, JS Bach, Anthoine Boesset, Charles Tessier, Hans Leo Hasse, etc…) Les musiques alternent avec une conduite de textes concoctés par Christian Baur, inspirés des écrits de controverses parfois brutales, qui, outre cherche à les faire découvrir, cherche la lumière de tolérance et le retour de la simplicité du message divin destiné à chacun de nous. (Auteurs : Castellion, Calvin, Servet et la Bible traduite par Castellion).

www.adopera.ch

et aussi sur Facebook : AdOpera / Ad’Opera

 

Publié dans