Y’en a point comme nous !

Y’en a point comme nous !
Quand :
19 novembre 2022 @ 20 h 00 min – 21 h 30 min
2022-11-19T20:00:00+01:00
2022-11-19T21:30:00+01:00
Où :
Grande Salle du Petit Mont, Mont-sur-Lausanne
Place du Petit-Mont 2
1052 Le Mont-sur-Lausanne
Contact :
021 651 91 91
Y'en a point comme nous ! @ Grande Salle du Petit Mont, Mont-sur-Lausanne

Spectacle de sketchansons concoctées par Christian Baur
avec Atena Carte, Christian Baur, Michel Fuchs, Laurent Flutsch, Pierre Blanc, Michel Veillon.

 

Chanter Gilles, quel « Bonheur » ! Lui qui a su si bien mettre la satire et l’esprit vaudois en rimes et en chansons. Adorateurs du jus divin de la treille, voilà ce qui réunit rire, satire et poésie. Gilles a roulé son stylo bille pour notre plaisir. Ses chansons encore fredonnées par les anciens, sont découvertes par les plus jeunes dans une étonnante modernité. Que notre légendaire modestie n’oublie pas qu’il a ouvert la brèche à toute une génération tels que Brel, Brassens, Ferré, Poiret, Serraut. Gilles fut autant parisien que vaudois, satirique et politique autant que traditionnel, défendant sans cesse les valeurs démocratiques, perplexe raillant les dictatures et les va-t’en guerre.

En octobre 2021, nous avons eu les privilèges de chanter Gilles dans ses lieux mythiques : « Coup de Soleil » à l’Hôtel de la Paix à Lausanne – où, pendant la guerre, il donna son cabaret avec Edith Burger –, et Auberge de l’Onde à Saint-Saphorin, où il chanta avec Albert Urfer. Ces vibrations furent intenses autant entre ces murs que dans nos cœurs !

En ces temps difficiles, que rien n’égale aux heures sombres de la 2e guerre mondiale, les chansons de Gilles abordent des thèmes fondamentaux aux accents aigres-doux par la poésie autant que la satire. L’exaltation pastorale de l’amour, et, a contratio, la dénonciation de l’avarice et la convoitise – ces deux mamelles de la bêtise des orgueilleux – sont clairement inspirées de la longue tradition des chansons parisiennes. Gilles, cet arlequin moliéresque peut avec la chansons (qui est un art!) exprimer tout haut ce que chacun pense et dit tout bas. Par leur finesse poétique autant que populaire, les chansons de Gilles – qu’il appelait ses « petites filles » – resteront pérennes, et, dans un humour subtil et dénué de naïveté, croqueront pour longtemps notre humaine désolation. Alors, dégustons ce vin poétique et, que dans ses lieux, nous puissions délivrer honneur, liberté dans cette patrie du rire et à son roi.